Frais d’expédition offerts dès 39€ de commande, expédition le jour même pour toute commande passée avant 16h.

FUCUPROTECT Iode, zinc

5/5

Besoin d’aide ?

Pour un apport optimal en:

✔︎ Iode

✔︎ Zinc

✔︎ Sélénium

90 gélules.

27,50

Focus ingrédients

Fucus
Le Fucus est une algue de couleur brune de l’Atlantique Nord et de la zone occidentale de la Méditerranée. Utilisé en cuisine, dans l'alimentation Japonaise, il est très riche en iode, oligo-éléments et vitamines.

Questions Réponses

LA CARENCE EN IODE

La carence en iode a été identifiée comme un important problème de santé publique dans 129 pays et jusqu’à 72 % de la population mondiale souffre d’un déficit en iode. On estime qu’un milliard d’êtres humains ne consomment pas assez d’iode.

La glande thyroïde a besoin d’iode, un oligo-élément, pour bien fonctionner et pour produire les hormones thyroïdiennes. Au niveau mondial, c’est la carence en iode qui est la principale cause d’hypothyroïdie. L’iode est un micro-nutriment essentiel qui a joué un rôle important dans le développement cérébral humain et l’évolution. L’iode possède également d’excellentes propriétés anti-bactériennes, anticancéreuses, anti-parasitaires, antifongiques et antivirales. 

Malheureusement, la carence en iode est entrain de prendre une proportion pandémique dans le monde moderne car les toxines environnementales, métaux lourds, pesticides, additifs alimentaires entrent en compétition avec l’iode dans l’organisme.

Certains régimes et modes de vie peuvent également développer une micro-carence en iode: consommation excessive de produits boulangers (pain, pâtes, etc.), régimes végétaliens et non consommation de produits de la mer.

L’iode est également d’une importance capitale pour :

  • d’autres glandes endocrines : hypophyse, pancréas, coeur
  • le système nerveux. L’iode est indispensable pour le bon développement du cerveau notamment pendant la vie intra utérine. Il sert au développement intellectuel, participe à l’idéation, la concentration et à l’ensemble des fonctions cérébrales. (une récente étude montre une baisse du QI de 5 points en moyenne chez un groupe d’enfant nés de mères carencées en iode).
  • La peau. L’iode favorise l’hydratation de la peau, ses échanges énergétiques et stimule son activité sécrétrice.
  • Les infections. Associé à d’autres oligo-éléments, comme le zinc ou le sélénium, l’iode aide l’organisme à éliminer les germes, notamment les mycoses et les infections bactériennes.

– Le métabolisme. L’iode favorise la production d’énergie car il est oxydé dans l’organisme pour accélérer l’utilisation des graisses et des sucres.

Où se trouve l’iode?

L’iode est un oligo-élément que l’on retrouve essentiellement dans les produits de la mer: poissons, crustacés, coquillages, algues, sel marin enrichi, etc. 

Quels sont les besoins?

Les besoins quotidiens sont évalués à 100 – 150 μg, mais ils varient en fonction de l’âge :

  • Enfant 50 – 100 μg/j
  • Femme 100 – 120 μg/j 
  • Femme enceinte : 125 – 200 μg/j – Homme150 μg/j 

En France, l’apport alimentaire moyen varie entre 60 et 100 μg/j, ce qui peut être jugé insuffisant. Il n’existe plus de véritable carence, mais des déficiences en iode. Ces déficiences doivent être corrigées, pour optimiser le fonctionnement de son organisme. En effet, les déficits en iode accentuent la sensibilité du génome aux polluants, métaux lourds et bien entendus aux radiations. 

La glande thyroïde est la seule partie du corps qui capte et retient l’iode, car c’est un composant essentiel des hormones thyroïdiennes T3 et T4. C’est pourquoi les radios isotopes de l’iode sont susceptibles de provoquer un cancer de la thyroïde lorsqu’ils sont absorbés par l’organisme, en particulier lors d’un déficit en iode, car la thyroïde possède dès lors une plus grande avidité pour ce composé.

 

La thyroïde, véritable régulateur central de votre organisme

Organe en forme de papillon situé à la base du cou, la thyroïde est une glande endocrine. Son rôle est de synthétiser et de sécréter les hormones thyroïdiennes. Ces hormones ont un rôle essentiel dans le métabolisme basal notamment en agissant sur la régulation du poids, la température du corps ou encore le rythme cardiaque. Elles influencent aussi la croissance et le développement du corps.

LES SIGNES DE L’HYPOTHYROIDIE

Le premier faisceau de symptômes est général et lié à un ralentissement global du métabolisme, un «hypométabolisme» :

  • 99 % des cas :  Fatigue anormale, voire grosse fatigue : On se sent fatigué, faible, sans énergie, tout effort est difficile, un peu comme di la sensation de vieillissement s’accelerait.
  • 90 % des cas : Frilosité excessive
  • 60 % des cas : Prise de poids inexpliquée avec perte de l’appétit 
  • 60 % des cas : Troubles digestifs, constipation.
  • 60 % des cas : Ralentissement du rythme cardiaque (bradycardie). 

Les symptômes plus spécifiques

  • Symptômes cutanés de l’hypothyroïdie
    • La peau est sèche, pâle, elle s’épaissie.
    • Gonflements au niveau des membres et du visage, les yeux sont bouffis.
    • Les cheveux sont secs, cassants, difficiles à coiffer, avec souvent une véritable perte de cheveux et de poils, notamment au niveau des sourcils.
    • La pousse des ongles est plus lente.
  • Goitre et nodules: le goitre est une augmentation palpable et visible du volume de la thyroïde, parfois spectaculaire. Celle-ci peut présenter aussi des nodules, petits amas tissulaires arrondis.
  • Symptômes gynécologiques de l’hypothyroïdie

Les femmes sont trois à quatre fois plus exposées à l’hypothyroïdie que les hommes:

        • baisse de la libido, troubles du cycle menstruel (arrêt ou diminution du volume ou de la durée des règles ou règles anormalement abondantes).

Chez l’homme, l’hypothyroïdie peut également provoquer une baisse de la libido et des troubles de l’érection. Des anormalités morphologiques des spermatozoïdes sont aussi possibles.

Symptômes cardiaques de l’hypothyroïdie

Les hormones thyroïdiennes influencent certaines enzymes cardiaques, impliqués dans la contraction du coeur: palpitations et/ou baisse du rythme, bradycardie.

Symptômes hématologiques de l’hypothyroïdie

Anomalies du bilan sanguin:

          • Anémie: baisse des globules rouges dans le sang.
          • Métabolisme des lipides : excès de cholestérol, 

Symptômes neurologiques de l’hypothyroïdie

          • Dépression, inhibition de l’action.
          • Troubles de la concentration et de la mémoire.
          • Paresthésies, troubles de la sensibilité tactile (engourdissement, fourmillements, etc.).

Symptômes osteo-articulaires et musculaires

          • Syndrome du canal carpien, douleurs et tensions cervicales…

Partagez sur votre réseau !

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “FUCUPROTECT Iode, zinc”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Informations complémentaires

Contenance

Ingrédients :

Conseil d'utilisation :